Les actions de DFD pour la scolarité

Participation aux travaux de la FFDys (pôle scolarité)

Grâce à la FFDys, DFD a pu exprimer au plus haut niveau les besoins des personnes dyspraxiques à l’occasion des travaux suivants : mise en place effective du « Plan d’Accompagnement Personnalisé (PAP) », création du « Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) type », rédaction du « Guide d’appui pour l’élaboration de réponses aux besoins des personnes présentant des troubles spécifiques du langage, des praxies, de l’attention et des apprentissages » de la Caisse Nationale de Solidarité et d’Autonomie (CNSA), réécriture du « Guide d’évaluation des besoins de compensation en matière de scolarisation (GEVASCO) », travaux sur l’extension de « l’Exception Handicap aux Droits d’Auteur » aux dys.

Ces travaux se déroulent en prise directe avec les ministères et font intervenir de nombreux acteurs associatifs et institutionnels. Ils ne concernent pas uniquement la dyspraxie mais plus globalement l’ensemble des troubles dys voire l’ensemble des handicaps.

Supports de formation et sensibilisations réservées aux bénévoles

DFD forme ses bénévoles qui sont amenés à effectuer des interventions dans les établissements scolaires (tous niveaux, public/privé) à l’aide de PowerPoint et de documents pratiques communs et évolutifs.

Vigilance sur les demandes de Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) auprès des Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH)

Deux dispositifs permettent aujourd’hui d’accompagner l’inclusion scolaire des enfants « dys »…

  • Le Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS), qui relève d’un dossier auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) pour une demande de compensation du handicap
  • Le Plan d’Accompagnement Personnalisé (PAP), sur avis médical mais renseigné par et à l’école (par l’équipe éducative), avec la famille, au titre d’aménagements pédagogiques

Les associations membres de La Fédération Française des Dys (FFDys) s’engagent pour une action de vigilance afin que le dispositif adéquat soit appliqué à chaque enfant et que la demande de la famille soit respectée au regard des éléments apportés (bilans et préconisations des professionnels, etc.).

Les associations membres de la FFDys veulent s’assurer que la mise en place du PAP ne se fasse pas au détriment du PPS quand celui-ci semble justifié par les éléments apportés par la famille. Pour cela, elle incite les familles à remplir un questionnaire en ligne (lien) après chaque notification reçue de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), que la réponse soit positive ou négative (entièrement ou en partie).

Deux synthèses annuelles seront faites et permettront d’intervenir auprès des pouvoirs publics pour corriger les dérives éventuellement constatées, afin que l’intérêt de l’élève prime avant toute autre considération.

Si vous rencontrez un problème, n’hésitez pas à appeler aide-handicap-école* au 08.10.55.55.00.

(*) “Aide Handicap École” a été mis en place par le ministère de l’Education nationale en août 2007 et s’inscrit dans la lignée de la loi du 11 février 2005 qui considère que tout enfant est de droit un élève.

Participation au site Eduscol (site de l’Education nationale)

Véronique Bancel, Présidente de DFD Lorraine, enseignante et formatrice ESPE, a participé au groupe de travail dédié aux disciplines d’Anglais de 6ème et 3ème (cours adaptées pour dys et malvoyants). Il s’agit d’exemples de séquences de toutes disciplines, niveau collège et lycée, dont le but est de montrer, à partir d’exemples concrets de difficultés rencontrées par des élèves dys, quelles adaptations peuvent être proposées : http://eduscol.education.fr/ash-ressources-disciplinaires