Dyspraxie et emploi

Les difficultés

Difficultés pour se repérer dans des locaux sans signalétique, difficulté à intégrer plusieurs consignes simultanées, besoin de plus de temps pour exécuter des tâches, fatigue due à la concentration importante nécessaire à la réalisation des tâches.

Les aides et dispositifs

Différents dispositifs existent pour accompagner l’adulte dys dans sa recherche d’empoi et l’adaptation du poste de travail : AGEFIPH, Cap emploi, centre de rééducation  professionnelle.

Quelques conseils utiles

Eviter de faire écrire la personne à la main.

Utiliser les outils informatiques (ordinateur, tablette tactile, logiciels de synthèse et de reconnaissance vocale).

Aider à l’organisation et au rangement du poste de travail.

Si possible et si nécessaire, aménager les horaires ou l’emploi du temps pour limiter la fatigue (prévoir éventuellement de courts temps de repos).

Utiliser la mémoire qui est souvent très performante, à condition de soulager la mémoire de travail.

Utiliser dessins, photos et pictogrammes, décrire oralement ce qu’il faut faire,

Désigner un tuteur et encourager fréquemment.

Utiliser le plus possible un emploi du temps qui permette de visualiser les activités à venir.

Expliquer aux autres collègues le trouble afin d’éviter moqueries ou incompréhension.

 

Vous pouvez aussi télécharger la plaquette réalisée par des entreprises avec la FFDYS :

Histoire2comprendre les dys en entreprise

Ce que DFD fait sur l’emploi

L’action de DFD pour l’emploi se situe à trois niveaux.

Le premier niveau consiste à intervenir en entreprise afin de sensibiliser les employeurs et les salariés à la dyspraxie (ou à l’ensemble des troubles dys selon la commande des entreprises, parfois en intervenant avec des bénévoles d’autres associations). DFD fait de même au sein des organismes de formation professionnelle (Centre de Formation d’Apprentissage par exemple), Cap Emploi… Les employeurs et organismes intéressés par une sensibilisation peuvent contacter DFD, soit au niveau national (dfd@dyspraxies.fr), soit au niveau local.

Le second niveau consiste à participer activement aux travaux de la FFDys. Notamment récemment au travers de la rédaction de deux publications : le livret Histoire de comprendre les dys en entreprises et le guide Réussir son orientation et sa vie professionnelle quand on est Dys.

Le troisième niveau consiste à s’impliquer à l’occasion de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées dans le cadre de son partenariat avec l’ADAPT.

Bookmark and Share