DFD 51 : des mouvements pour soigner, ou rencontre avec une kinésiologue

Le 2 mars 2019, à la maison des associations à Epernay, répondant à l’invitation de Dyspraxie France Dys 51 (DFD51), Katty Jacquemain est venue nous présenter son métier.

Katty est coach et kinésiologue.

Kinésiologue, kinésiologie ? Encore un mot compliqué, que notre correcteur ne connait pas ? 

Un petit rappel sur le cerveau est nécessaire pour bien comprendre

on distingue 3 grandes zones dans notre cerveau :

  • Le cervelet ou cerveau primitif, qui agit pour notre « survie ».
  • Le système lymbique ou cerveau des émotions.
  • Et le cortex, sur lequel ont lieu les principale rééducations de nos proches dyspraxiques.

La kinésiologie agit beaucoup sur le cervelet, aussi appelé « cerveau reptilien », mais aussi sur les deux autres zones du cerveau. Elle a comme objectif, grâce à la parole et à des mouvements particuliers de nous aider à gérer notre stress, et surtout à évacuer l’accumulation des stress négatifs que notre corps retient inconsciemment. Or ces stress contribuent à le perturber jusque dans son fonctionnement.

Nous libérer de tout ce qui perturbe notre bien-être, résoudre différents problèmes dans tous les domaines de la vie, retrouver la confiance en soi, mieux se connaitre, améliorer les apprentissages, la concentration et la coordination : tels sont les principaux objectifs de cette rééducation particulière.

Après la théorie, la pratique : 

Première étape essentielle, boire un verre d’eau.

Puis Katty nous a fait expérimenter différents mouvements qui aident soit à rassembler l’énergie de notre corps soit à le relaxer. 

Tous les participants, pour leur plus grand étonnement, ont ressenti un vrai bienfait dû à ces gestes simples … mais efficaces ! Nouvelle rééducation à découvrir.