Le mois d'avril de DFD Auvergne

Le mois d’avril a été chargé pour DFD Auvergne avec des sollicitations variées qui ont permis de rencontrer des centaines de personnes (familles, Education nationale, professionnels, médias).

 

Représentation en CDAPH

DFD Auvergne siège depuis sa création en CDAPH (commission qui statue sur les dossiers handicap et qui attribue ou pas la reconnaissance de handicap). Elle est membre de la nouvelle « commission enfants » qui regroupe les 3 anciennes sous commissions enfants du département (secteurs de Moulins, Vichy et Montluçon), à raison d’une réunion mensuelle au minimum. La présence de DFD permet d’être particulièrement vigilante aux dossiers qui la concerne, mais chaque association peut s’exprimer sur des handicaps qui ne la concerne pas au prime abord. La dernière réunion a eu lieu le jeudi 3 avril.

 

Formation AVS

Le lundi 7 avril, DFD Auvergne a concrétisé la demande de l’inspection ASH de l’Allier de faire une intervention sur la dyspraxie à l’ESPE de Moulins (03). Pendant 1h30, les 140 AVS présents ont pu bénéficier d’une présentation de la dyspraxie, comprendre les conséquences de la dyspraxie à travers des mises en situation (recopier, écrire sous la dictée et prendre des notes avec la mauvaise main), entendre un certain nombre de préconisation d’adaptations (à affiner en fonction des besoins de chaque élève), poser de nombreuses questions sur le repérage, le dépistage, le rôle de l’AVS par rapport à l’élève dyspraxique, etc. Environ 10 % des AVS présents accompagnaient un élève dyspraxique cette année. Selon les remontées, les AVS ont énormément apprécié ce moment d’échanges.

 

Sensibilisation en collège

DFD Auvergne est intervenu au collège de Cosne d’Allier (03) le mardi 8 avril. Sous l’égide du collectif d’associations Totum03, DFD Auvergne a sensibilisé 60 élèves de 6ème (divisés en 3 groupes). Ces séances ont essentiellement donné lieu à des mises en situation pour comprendre les difficultés de la vie quotidienne (boutonner une chemise avec des gants) et scolaires (recopier, écrire sous la dictée, dessiner et découper avec la mauvaise main). Tous ces exercices leur ont permis d’appréhender les conséquences de la non-automatisation du geste, de la double tâche et de leurs conséquences : lenteur, fatigue, résultat peu satisfaisant malgré les efforts. L’objectif de ces ateliers est de changer le regard sur le handicap, et d’accueillir avec la plus grande bienveillance un (futur) camarade dyspraxique. Aucours de cette journée, les élèves ont abordé d’autres handicap (moteur, visuel).

 

Conférence du Pr FAYOL

Conférence Pr Fayol 1Le vendredi 11 avril à Brout-Vernet (03), DFD Auvergne a organisé une conférence sur la dyscalculie et les troubles du calcul. Le Professeur Michel Fayol, universitaire et membre du comité scientifique de la Fédération Française des Dys, a expliqué les causes de ces troubles aux 120 personnes présentes, parmi lesquelles de nombreux parents et enseignants. Il a détaillé les différents stades d’apprentissage de la représentation du nombre et du calcul. Il a aussi mis en avant l’importance de la prise en considération des causes de ces troubles (la vraie dyscalculie, dysfonctionnement neurologique, ne concernant qu’un nombre très limité de personnes), notamment les troubles de la mémoire immédiate, le déficit de Conférence Pr Fayol 2l’attention, les troubles visuo-spatiaux ou praxiques, avant de traiter le trouble du calcul en particulier. La soirée s’est terminée par un apéritif-dinatoire offert par DFD Auvergne. Ce moment convivial a permis de prolonger les échanges. L’annonce de la conférence a donné lieu  à de multiples appels de familles dont plusieurs ont adhéré à l’association depuis.

 

Représentation au Printemps des Dys

L’association La Compagnie des Dys organisait le Printemps des Dys à Thiers (63) du 7 au 12 avril. Le samedi 12 avril, DFD Auvergne représentait la dyspraxie à travers un stand d’informations qui a permis de rencontrer des familles, des professionnels et des représentants de l’Education nationale, ainsi que les médias locaux. L’après-midi a débuté par un concert de guitare (musiciens sensibilisés aux troubles dys) et une représentation de la pièce de théâtre « la vie entre les mots », écrite par Benjamen Cognet, dyslexique. Ensuite, le docteur Michèle Mazeau, marraine de l’association, a animé une conférence où il était beaucoup question de dyspraxie, mais également de dyslexie et des autres troubles dys. Une table-ronde a suivi la conférence avec la présence de Michèle Mazeau, du conseiller ASH auprès du Recteur, d’un représentant de l’ESPE de Clermont-Ferrand et de professionnels. DFD Auvergne a pu annoncer la prochaine Journée Nationale des Dys.