Matéo et sa basse

 

Peux-tu te présenter ? :

Je m’appelle Matéo, j’ai 11 ans ; je suis en sixième et j’habite à Dole dans le Jura. 

Quelle est l’activité  que tu veux nous présenter ?

Je souhaite parler de mon activité musique : la guitare basse.

Quand as-tu commencé ?

Il y a deux ans. Je suis allé dans une classe avec option chant chorale et j’ai arrêté en sixième parce que le solfège était trop dur ainsi que le rythme des cours (8h de cours en plus).

Je voulais jouer d’un instrument pour jouer dans un groupe de musique.

Le son grave de la basse me plaît beaucoup.

Est-ce difficile ?

Un peu parce qu’il faut faire du solfège et ça c’est un peu dur. Au début, j’avais mal aux doigts parce que les cordes sont grosses. Mais avec du travail ça va mieux. Je dois jouer tous les jours 5 minutes mais je ne le fais pas toujours.

Quel plaisir en tires-tu ?

Ça me calme et cela me fait du bien. Et je découvre des groupes que je connaissais pas : Deep Purple, Rolling Stones , Pink Floyd ….

Ta dyspraxie t-a-t-elle gênée, ou pas ? Comment as-tu dépassé cette difficulté ?

Ma dyspraxie ne m’a pas gênée pour apprendre  à jouer de la basse mais en groupe c’est plus difficile pour être en rythme (je suis en double tâche). L’année prochaine, je vais jouer en « duo »avec un autre enfant qui joue de la batterie et comme ça je pourrai progresser.

Pour jouer avec les autres musiciens c’est plus dur donc je m’entraine plus, mais je n’y arrive pas toujours. Cette année je n’ai pas pu faire le concert mais ce n’est pas grave, j’y arriverai ou sinon je ferai un groupe avec mes copains.

As-tu un « message » à faire passer ?

Jouer de la musique me détend et me fait du bien.

 Et les parents, qu’ont-ils à en dire ?

Pour nous ses parents, cette activité au départ, nous semblait compliquée pour lui et nous avions « peur » de l’échec mais nous l’avons quand même encouragé dans ce sens. Grâce à la bienveillance de ses profs de musique  il réussit à se débrouiller et nous prouve qu’il avait raison !

L’année prochaine comme la pratique en groupe est compliquée, les profs proposeront à Matéo de jouer avec un autre enfant (dys, je crois dyslexique) jouant de la batterie ; travailler tous les deux leur permettra de progresser en rythmique et par la suite ils seront réintégrés dans un groupe s’ils en ont le souhait.

L’ergothérapeute de Matéo nous a également dit que depuis qu’il pratique cet instrument, il a fait des progrès dans la rapidité de frappe et il a augmenté le nombre de doigts avec lesquels il tape à l’ordinateur. Jusqu’à il y a deux ans il avait du mal à taper avec tous les doigts.

Pour lui et nous ce n’est que du positif, il se valorise autrement et a très bien été intégré au sein des cours.