DFD et la FFDys auditionnés sur le permis de conduire

Mercredi 5 décembre,  Vincent Marron, président de DFD, et
Martine Rousseau, vice-présidente de l’association Avenir Dysphasie, ont été auditionnés par Françoise Dumas, députée du Gard. Françoise Dumas et Stanislas Guérini ont en effet été chargés par le Gouvernement de mener une mission parlementaire sur l’éducation routière, et par conséquent le permis de conduire.

Il a été rappelé l’action de la FFDys et de ses associations : convention avec la Délégation à la Sécurité Routière, accès des adultes Dys aux sessions spécifiques du code pour les sourds et malentendants (relecture à voix haute par l’inspecteur, temps majoré pour les diapositives), stages de préformation au code par Avenir Dysphasie, formation des nouveaux inspecteurs et délégués du permis de conduire par DFD, etc.

Specimen – permis de de  conduire

Plusieurs propositions ont été faites lors de cette audition. Pour les dyspraxiques, l’accent a été mis sur le coût financier engendré par le passage de très nombreuses leçons de conduites pour de nombreux candidats. Il a été demandé de réfléchir à un accès plus facile à des compensations financières. D’une façon générale, il a été demandé une meilleure formation des professionnels de la conduite, une meilleure information sur l’existence des sessions spécifiques de l’examen du code, une réflexion sur l’intégration des problématiques de la sécurité routière dans les disciplines scolaires, une amélioration du parcours (comment faire savoir à l’inspecteur que l’on est atteint d’un trouble Dys pour une prise en considération le jour de l’examen de la conduite). Le rapport sera remis au Gouvernement d’ici la fin de l’année 2018.